La Banque Centrale s’assure actuellement que les institutions locales respectent bien la loi en vigueur, à savoir : une interdiction complète d’accepter les paiements en cryptomonnaie. 

Des cryptos ? Non merci

Malgré une vague d’adoption massive des cryptomonnaies en ce moment, l’Indonésie ne semble pas vouloir faire partie de cette mouvance. Le gouverneur de la banque centrale du pays, Perry Warjiyo, a d’ailleurs affirmé que le paiement en cryptomonnaie ne serait plus du tout toléré, faisant notamment remarquer que cette interdiction reposait déjà sur des lois existantes : 

 ” [Les cryptomonnaies] ne sont pas des instruments de paiement légitimes en vertu de la Constitution, de la loi sur la Banque d’Indonésie et de la loi sur la monnaie. “

Afin de s’assurer du respect de cette loi, l’homme politique a ajouté que la banque mobiliserait des superviseurs sur le terrain afin de vérifier directement les activités des institutions financières. 

Sur la piste d’une CBDC

Comme beaucoup d’autres pays, ou même d’institutions, l’Indonésie ne souhaite pas autoriser l’utilisation des cryptomonnaies considérant qu’elles sont trop volatiles et que trop peu de réglementations sont établies. Néanmoins, il semblerait que la banque soit très intéressée par la création de sa propre monnaie numérique

En créant sa propre monnaie, la banque aurait les “pleins pouvoirs” sur celle-ci. Un contrôle total et la possibilité de créer les réglementations qu’elle souhaite. Pas vraiment étonnant qu’elle soit donc intéressée par sa création. La banque serait d’ailleurs actuellement en train de travailler sur le projet, comme annoncé le 25 mai dernier. Selon celle-ci, une telle initiative s’alignerait à la politique d’initiative de numérisation et ferait progresser ses objectifs monétaires globaux