C’est dans un épisode de Fast Money de la CNBC que Michael Saylor a déclaré que chaque cryptomonnaies existantes avaient son rôle à jouer dans l’avenir financier et économique mondial. Il a notamment parler d’Ethereum, déclarant qu’il voit le cryptoactif comme un sérieux concurrent pour le marché financier actuel. 

Le Bitcoin plus que tout

Lors de cette interview, le milliardaire et PDG de Microstrategy a d’abord été interrogé sur les raisons pour lesquelles sa société continuait d’acheter du Bitcoin, faisant ainsi référence à une récente déclaration selon laquelle elle serait prête à vendre jusqu’à 1 milliard de dollars d’actions pour acheter la précieuse cryptomonnaie. Comme d’habitude, Saylor n’a pas tarit d’éloges sur celle-ci, déclarant que le Bitcoin était comme “de l’or numérique sur un grand réseau technologique” et qu’il serait très certainement adopté par des milliards de personnes dans le monde. 

Investir dans une autre crypto ?

Un journaliste lui a ensuite demandé s’il pensait qu’Ethereum avait sa place dans la stratégie de l’entreprise. En clair, serait-ce possible que la société investisse également dans l’Ethereum. Ce à quoi Saylor a continué sur sa lancée, déclarant que selon lui, le Bitcoin était le réseau le plus précieux et le plus dominant et qu’il agissait comme les fondations de tout l’écosystème lié aux cryptomonnaies.

“Pensez-y comme à des blocs de granit dans le cyber Manhattan. Ensuite, vous avez la monnaie numérique qui est comme Tether et les stablecoins, ils veulent être des marchés monétaires dans le cyberespace … Ensuite, vous avez des applications numériques comme Ethereum.”

Ainsi il sous-entend que chaque type de cryptomonnaie a son rôle et donc sa place dans toute stratégie. 

“Je pense que lorsque le marché commence à comprendre ces choses, il y a une place pour tout le monde”.

Malgré tout, il n’a pas déclaré ni sous-entendu que Microstrategy pourrait un jour acheter de l’Ethereum ou d’autres cryptoactifs. 

Le 9 juin, la société a annoncé qu’elle avait finalisé son offre de 500 millions de dollars de billets garantis et qu’elle prévoyait d’utiliser le produit de cette opération pour acheter davantage de bitcoins.