Alors que le Bitcoin touche enfin les 40 000$ (jusqu’à 41 000$), le célèbre gestionnaire de fonds spéculatifs Paul Tudor Jones déclare qu’il souhaite allouer 5 % de son portefeuille à ladite cryptomonnaie. 

Selon CNBC, Jones est en train d’attendre les résultats de la dernière réunion de la Réserve fédérale afin de s’orienter du mieux possible : 

“S’ils traitent ces chiffres […] avec nonchalance, je pense que c’est juste un feu vert pour parier lourdement sur chaque commerce d’inflation. (…) S’ils disent : ‘Nous sommes sur la bonne voie, les choses vont bien’, alors je me lancerais à fond dans les opérations d’inflation. J’achèterais probablement des matières premières, des crypto, de l’or.”

En clair, si la Réserve fédérale américaine reste indifférente à la hausse des prix de la consommation, Tudor pourrait se lancer “à fond dans les transactions sur l’inflation” déclare-t-il à CNBC.

Pour l’amour du Bitcoin

C’est sur le Bitcoin que l’homme pense jeter son dévolu, notamment parce qu’il représente une valeur sûre en termes de cryptomonnaie lorsqu’il est envisagé sur le long terme. L’homme ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur le cryptoactif, lui ayant déjà montré à plusieurs reprises son soutien.

“J’aime l’idée d’investir dans quelque chose de fiable, cohérent, honnête et sûr à cent pour cent. C’est une façon pour moi d’investir dans la certitude.”

Encore une fois, l’homme a décidé de monter son amour pour la cryptomonnaie en déclarant vouloir allouer 5% de son portefeuille au Bitcoin, en plus d’autres actifs plus classiques :

“J’aime le bitcoin en tant que diversificateur de portefeuille. Tout le monde me demande ce que je dois faire avec mes bitcoins. La seule chose dont je suis sûr, c’est que je veux 5% en or, 5% en bitcoin, 5% en cash, 5% en matières premières.”

En mai dernier, il avait indiqué que son portefeuille contenait déjà entre 1 et 2% de bitcoins.