Weibo, un réseau social chinois similaire à Twitter, aurait suspendu plusieurs profils populaires liés au Bitcoin et aux cryptomonnaies. La plateforme compterait plus de 530 millions d’utilisateurs actifs mensuels. 

Selon des médias locaux, ce serait au moins une douzaine d’influenceurs “crypto” qui n’auraient pas eu accès à leur compte samedi soir dernier. La raison ? Ils auraient violé les directives de Weibo ainsi que les lois et règlements en vigueur. 

Une utilisatrice de Weibo surnommée Woman Dr. bitcoin mini, qui a vu son compte bloqué samedi, a qualifié l’action de Weibo de Jugement dernier des influenceurs crypto.

La répression chinoise contre les cryptomonnaies s’étendrait donc jusqu’aux réseaux sociaux. 

Pour Winston Ma, professeur à la faculté de droit de la New York University et ancien DG de la China Investment Corporation, la volonté du gouvernement est d’éradiquer toute possibilité de créer un “Elon Musk chinois”. Il déclare :

 “Le gouvernement chinois indique clairement qu’aucune version chinoise d’Elon Musk ne peut exister sur le marché cryptographique chinois.”

Nous connaissons tous l’influence, souvent désastreuse, d’Elon Musk sur le marché des cryptomonnaies par le biais des réseaux sociaux. Voilà ce que tenterait d’éviter la Chine par ces bannissements.

Cette purge intervient alors que Pékin risque de réprimer encore davantage les activités liées au minage de cryptomonnaies.