Dans un nouvel épisode du podcast The Breakdown, Cathie Wood, fondatrice de la société de gestion d’actifs mondiale ARK Invest, envisage un scénario dans lequel les banques centrales pourraient commencer à accumuler du Bitcoin et d’autres cryptoactifs. 

Selon elle et son entreprise, c’est la déflation qui est sur le point de frapper les marchés mondiaux. La demande des consommateurs passant des produits de base aux services. 

Elle déclare :

“Nous pensons que la probabilité la plus élevée est la déflation. […] nous avons déjà constaté une fissure dans les prix de certaines matières premières, notamment le bois. Nous pensons que ce qui s’est passé ici, c’est que les consommateurs ont passé l’année dernière à dépenser leur argent sur les seules choses qu’ils pouvaient et ce sont les biens, les biens durables et non durables. […] Les consommateurs ont cessé d’acheter des biens et maintenant qu’ils sont vaccinés, ils vont déplacer leur panier de marché des biens vers les services…” 

Selon Wood, le prix des matières premières va connaître une chute importante l’année prochaine.

Les entreprises étant sans doute en train de s’approvisionner pour contenter la demande, elles se trouveront sans doute en position inverse l’année prochaine, tentant de se débarrasser de l’offre excédentaire alors que la demande se tourne désormais vers les services plutôt que les biens. 

Wood déclare que les marchés émergents seront sans doute les plus touchés. Elle ajoute que les effets de la déflation se répercuteront forcément sur les monnaies fiduciaires de ces marchés émergents ce qui poussera leurs banques centrales à chercher refuge ailleurs ! Donc dans le Bitcoin et les cryptomonnaies en général. 

“Je pense que ce qui se passera, à mesure que les monnaies seront sous pression, la vélocité de leur argent augmentera car de plus en plus de leur population se tournera vers le bitcoin et d’autres crypto-monnaies et actifs. C’est toujours vrai, lorsque vous parlez de devises, d’inflation, de déflation, cela frappe différemment les différentes régions du monde… Je ne serais pas surprise que certaines de ces banques centrales de marchés émergents commencent à accumuler du bitcoin et d’autres devises. Si elles savent que leur monnaie est en train de baisser et qu’elles seraient attaquées car les réserves diminuent, peut-être qu’elles ont un [bilan] avec des bitcoins et d’autres crypto-actifs.”

La déflation serait donc une excellente nouvelle pour le monde des cryptomonnaies.