Après de nombreuses spéculations sur l’interdiction ou non de payer en cryptomonnaies ou de les trader, Hong Kong prend de véritables mesures. 

Depuis novembre 2020, le Financial Services and the Treasury Bureau de Hong Kong étudie l’éventualité d’un bannissement du trading de cryptomonnaies dans la ville. Selon Reuters, les résultats de cette étude ont finalement été publiés. 

Que faut-il retenir de ces conclusions ? 

Le FSTB de Hong Kong souhaiterait limiter le trading de cryptomonnaies aux investisseurs professionnels uniquement. Selon la loi, un trader peut être considéré comme professionnel dès lors que son portefeuille vaut 8 millions de dollars hongkongais (environ 1 million de dollars). Cette proposition de loi va bientôt être présentée devant les législateurs de Hong Kong afin d’en faciliter l’adoption en tant que loi véritable. Si elle est adoptée, 93% de la population de la ville sera interdite de trader des cryptomonnaies. 

En limitant les échanges de crypto à Hong Kong aux personnes dont le portefeuille vaut au moins 1 million de dollars, la FSTB exclut potentiellement jusqu’à 93 % de la population de la ville de l’accès aux crypto-monnaies.

Selon plusieurs adeptes des cryptomonnaies hongkongais, cette proposition de loi va à l’encontre du gouvernement qui souhaite encourager l’innovation financière. 

De plus, dans un récent tweet, le média chinois 8BTC News a déclaré que la SFC (Securities and Futures Commission) pourrait bientôt avoir le pouvoir de retirer les licences des bourses de cryptomonnaies déjà autorisées.