Disparition et mystère

Le 26 avril 2011, Satoshi Nakamoto, le présumé créateur du Bitcoin s’est envolé du monde des cryptomonnaies. Il publie un dernier message laissant entendre qu’il souhaite travailler sur d’autres projets : 

“Je suis passé à autre chose”. 

L’identité de Satoshi Nakamoto reste complètement floue aujourd’hui. On ne sait toujours pas s’il s’agit d’un homme ou d’un groupe. 

Au cours des années qui ont suivies sa disparition, le Bitcoin est passé d’un projet mystique et incompréhensible, à un projet valant des milliards de dollars. Cette étrange popularité a attiré l’attention des institutions financières, des entreprises, des investisseurs et des gouvernements, provoquant parfois un bannissement des cryptoactifs dans certains pays. 

Une fortune estimée colossale

La fortune de Nakamoto est estimée à 1 000 000 de BTC. Avec une valeur du BTC aux alentours de 54 000$, sa fortune s’élèverait à 54 milliards de dollars. Il pourrait facilement devenir l’homme le plus riche du monde si le BTC s’élevait aussi haut qu’on l’envisage actuellement (prédictions sur le BTC ici et ici). 

Néanmoins, bien que le Bitcoin n’ait pas encore atteint les espérances du créateur, il semble en prendre le chemin. Aujourd’hui, l’idée selon laquelle le bitcoin est un or numérique immuable trouve même un écho auprès des investisseurs traditionnels.

Un projet et une philosophie adoptés

Au fond, malgré sa disparition, on peut admettre que Nakamoto a réussi son travail. Comme l’explique le CoinTelegraph dans son TOP 100 des personnes les plus influentes dans le monde de la cryptomonnaie : chacun d’entre nous participe à ce projet qui s’est aujourd’hui globalisé et qui a fait naître des milliers d’autres cryptomonnaies. Le média explique qu’aujourd’hui nous nous battons tous pour récupérer une partie de ce que nous avons perdu à cause des institutions centralisées :

“qui capturent nos données, envahissent notre vie privée, dictent les conditions dans lesquelles nous pouvons échanger de la valeur, et spécifient le niveau de risque financier auquel nous devons être exposés.”

Nakamoto a réussi à faire passer sa philosophie. Aujourd’hui plusieurs millions de personnes ont adopté la technologie blockchain et participent de manière anonyme (généralement) à un monde plus décentralisé.